Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 08:08

http://pmcdn.priceminister.com/photo/jose-w-armijo-898059053_ML.jpg

 

 

T’en voudrais des infos sur le José hein? Bah moi aussi figure toi. Mais à part qu’il vient du Salvador et qu’il a une page Myspace qui indique qu’il vit en France, y’a nada. Pas de chance, mais c’est sans surprise. Ah si, il a participé à un festival alternatif en Allemagne de l’Est dans les 90’s. 

 

C’est donc mué par une curiosité purement musicale qu’il vous faudra aborder cet album. Si vous avez la « chance » d’être hispanophone, ca ne devrait que rajouter au plaisir de l’écoute. En effet, José a une belle voix, et il nous en fait profiter à chaque titre. Muni de sa guitare sèche et accompagné par des percussions, l’artiste vous balade au sein de l’Amérique Latine avec une douceur rare. 

 

Au gré des chansons, vous aurez finalement l’impression de revivre vos soirées en auberge de jeunesse, ou un sud-américain charmait toutes les filles d’Europe en gratouillant tant sa guitare que sa corde vocale, pendant que l’Australien lançait quelques blagues, sur de ne pas finir seul, alors que vous entamiez votre énième bière, trop conscient que la concurrence vous obligeait à orienter votre soirée vers la beuverie plutôt que l’orgie. Mais, comme à cette époque, vous n’en voulez pas à l’artiste, car on ne peut reprocher à un talentueux d’exercer son talent. 

 

Le seul reproche qu’on pourra faire, comme à presque tous les albums de ce genre me direz-vous, est une certaine similarité entre chaque titre.

Partager cet article

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ce soir - c'est musique latino
commenter cet article

commentaires

Archives