Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 08:44

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51LgFmvS1iL._SL500_AA300_.jpg

 

Membre du groupe Beretta, on écoute ici son 1er et seul véritable album solo. Disons le tout de suite, car la critique sera courte, espérons qu’il n’y en aura pas d’autres.

 

Son flow, sa voix, on aime ou on aime pas, même si on doit bien avouer qu’articuler aussi peu est pénalisant dans le rap français. Le manque de technique est probablement le plus flagrant dans cet album, et ce n’est pas les paroles sans saveur qui nous ferons oublier ça. On remarque particulièrement la nullité de l’artiste dans ses fEaturings, par exemple celui avec Keny Arkana sur « le monde d’aujourd’hui », où chacun de ses passages amoindrit la qualité du morceau. Malgré toute sa vanité, Kalash n’a en réalité aucun message, et  vu qu’il n’a aucun talent, aucune raison d’écouter. 

 

1,5/10

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ceux qui font honte aux hip-hop
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 08:32
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Pays
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 08:26

http://images.junostatic.com/full/CS1994547-02A-BIG.jpg

 

 

D’après le site officiel de Darko Rundek, cet album traite de la solitude de l’exil, du fait qu’internet est, en gros, apatride, ainsi que d’une utopie où l’amour transcenderait les frontières. Bref, tout un beau programme, plein de tristesse mais porteur d’un beau message. Quitte à user de stéréotype, le fait que ce groupe vienne de Croatie n’est pas une surprise, où l’on ressent tant le poids des conflits pas si lointains, mais où cela n’empêche pas de regarder vers l’avant.

 

A 7 musiciens, dont Darko Rundek, le groupe nous fait voir une multitude d’instruments à en avoir le vertige. Trombone, accordéon, piano, guitare, voix et j’en passe, il y en a pour tous les gouts.

 

 

C’est donc sur 13 titres que les croates nous offrent un bon condensé de blues, rock, musique traditionnelle, et peut-être même gypsy musique, mais ca se rejoint dans un sens. L’avantage d’un tel album est que, pour les récalcitrants à la « world music », vous pourrez tout de même trouver votre bonheur. En effet, les oreilles occidentales n’avancent pas ici en terre totalement inconnue, car on est ici plus dans un métissage de cultures que dans une psedo musique expérimentale. Un certain rapprochement avec les Blues Brothers pourrait être trop osé, alors on les comparera plutôt à leurs pas tout à fait voisins tchèques « laura a jeji tygri ».

 

A écouter, réécouter, puis à partager et faire découvrir. Vous nous en lasserez pas facilement. 

 

8,5/10

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans La revanche des Balkans
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 15:31

http://www.trip-hop.net/images/jacquettes/big/696.jpg

 

De l’électro-rock pure qualité, un nom intriguant et deux fondateurs auparavant psychologues. Perdu, Rinocérose n’est pas d’origine allemande mais est bel et bien français.

 

Avec basses guitares percussions et claviers, le groupe vous emmène dans un monde différent, fait uniquement de joie grâce à des sons relativement simples mais jamais lassant.

 

http://www.metalorgie.com/grp_tof/2743-photo_Rinocerose.jpg

Comme les Ting Tings, mais en réel rock style

 

 

Les voix sont plus ou moins séduisantes, la musique plus ou moins travaillée. Mais l’ensemble est là, bien présent, solide, et fixement accroché dans votre caboche pour un bon bout de temps. 


Cet album est leur 3ème et malheureusement le seul que je connaisse.

Mais je vois mal leurs autres productions pouvoir décevoir.


7,5/10


 
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Electro-ménager longue durée
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 15:31

http://www.rap-francais.com/imgs/pochettes/Alpha%205.20%20-%20Vivre%20ou%20mourir%20a%20Dakar%20Pochette%20CD.jpg

 

Bon, un mec qui dit explicitement « je représente Ben Laden », on sait que y’a peu de chances à attendre sur son niveau intellectuel. Et un mec un peu débile, il va pas te sortir des chansons d’une pertinence folle.

 

Vu que le rappeur ne se casse pas la tête pour faire des albums, on fera pareil pour en faire une critique. Le flow est lent, la musique basique au possible, et les paroles… 


Alpha 5.20 est tout simplement le genre de rappeur à cause duquel ce genre est tant détesté. A force de se plaindre de la France, de dire qu’il adore le Sénégal, de dire qu’il tue tout le monde et qu’il a plein d’argent mais qu’en même temps la France le nique et que tout le monde est pauvre dans son quartier, bin on a du mal à s’y retrouver. Puis il faut bien préciser que monsieur n’est pas fils d’immigré mais a bien choisi lui-même de venir en France. Faut dire qu’à Dakar, les gens n’ont surement pas des goûts assez pathétiques pour pouvoir acheter ses disques. En bref, on lui souhaite d’arrêter sa carrière, et de ne plus se présenter comme un sénégalais car il fait honte à ce pays.

 

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ceux qui font honte aux hip-hop
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 15:31

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/thumb/4/4a/The_Massacre_Special_Edition.png/220px-The_Massacre_Special_Edition.png

 

 

The Massacre représente bien 50 Cent, entre hip-hop grand public et clash de concurrents, 50 Cent s’est crée une place bien à lui. Le problème, c’est que tout cela le rattrape, et que désormais la majorité se concentrera sur ses prises de becs avec un tel et un tel que sur ses performances artistiques. Nous, on en a plutôt rien à foutre que machin et machin soient fâchés pour un rien contre 50 cent, alors on parlera strictement musique.

 

Sur plus d’une vingtaine de titres, 50Cent nous abreuve d’au moins une grosse moitié de bon niveau. Et quand on parle de 50 Cent et de bon niveau, c’est réellement du bon niveau. Des samples bien trouvés, un flow pas particulièrement épatant mais toujours efficace et un style gangsta qui ne lasse pas. Certainement, Curtis n’a pas révolutionné le monde du rap, mais au moins il est venu préparé avec un son très travaillé, peut être trop diront certains, au risque de perdre de la « spontanéité » .

 

8/10 

 


 
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 15:29
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Pays
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 14:50

http://c3.cduniverse.ws/resized/250x500/music/378/1229378.jpg

 

Si vous cherchez sur wikipédia, vous verrez qu’Emile Biayenda est un archevêque congolais assassiné en 1971. Aussi touché qu’on puisse être, même si c’est avec un peu de retard, ca ne semble pas être notre homme.

 

 Emile Biayenda est donc le fondateur dès 1991 des Tambours de Brazza, un groupe qui sera appelé à péricliter, tant grâce à son incroyable énergie que grâce au génie et à la curiosité de son créateur.

 

Réputés avant tout pour leurs prestations en live, le groupe ne déçoit tout de même pas en album. C’est donc ce congolais (de Congo-Brazzaville, il est important de le préciser), qui mène un groupe résolu à moderniser et faire connaitre au monde entier la diversité et la richesse musicale de son pays. 

 

7,5/10

 


 

 

 

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Born to be an african
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 16:57

http://www.desinvolt.fr/wp-content/uploads/arton354.png

 

Casey, c’est la rappeuse contemporaine la plus connue de France, à mon sens avant tout pour sa maitrise unique de la langue francaise. Le problème, c’est qu’aussi bien soit ton sens des mots, de la technique etc, il faut que le texte suive (en tout cas en français, dans les autres langues ça importe moins). Et sur cet album là, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a trouvé un thème et s’y est accroché jusqu’au bout.

 

Mais bon, demandons nous d’abord qui est Casey. Aussi martiniquaise qu’elle se sente, elle est tout de même née à Rouen, et à vraisemblablement vécut toute sa vie en France métropolitaine. C’est con par ce qu’il parait que c’est vraiment bien la Martinique. Mais c’est une autre histoire. Puis faire 8h de vol pour toujours être en France, mais avec des produits de la vie quotidienne encore plus cher, c’est un peu dommage. 


Niveau carrière, bien elle n’en a pas vraiment. C’est le genre d’artiste qui peut passer une journée à trainer avec ses potes dans les escaliers dans un anonymat total, mais qui rend chaque salle de concert complètement nerveuse et prête à la révolte.

http://www.zone51.net/groupes/images/881/1.jpg

 

Voilà, on en vient au cœur du sujet, son album. Titres sur titres, l’artiste parle de son mécontentement grandissant et déjà murement réfléchi. Si le sujet peut lasser, et parfois abordé sous un angle totalement stéréotypé, il faut avouer que sur 13 titres, la rage se communique totalement à l’auditeur. A part le génialissime titre Apprends à T’Taire, que même les haters du hip-hop ne pourraient renier, on est donc dans la contestation de l’Etat français, de la condition sociale des banlieues, du colonialisme et des préjugés raciaux. 

 

Parler des banlieues, c’est banale mais Casey l’aborde avec un français tellement beau que l’on est quand même satisfait. Le colonialisme, c’est un peu histoire de remuer la merde, chose intéressante quand c’est fait de facon ponctuelle, mais là c’est trop. Surtout qu’elle oublie, comme tous les rappeurs à ma connaissance, que les européens ne sont ni les premiers, ni les derniers à avoir pratiqué l’esclavage. En attendant, les pays européens se sont déjà excusés à plusieurs reprises, on attend toujours que l’empire ottoman/Turquie, l’Egypte ou l’Arabie Saoudite fasse de même. Contestation de l’Etat français, c’est certainement pas moi qui y trouvera quelque chose à redire. Et quant aux préjugés raciaux, elle semble avancer que les blancs, dans leur majorité, déteste les noirs. Quant t’écoute ça et que t’es blanc, bien c’est un peu insultant quand même, et raciste par là même occasion d’ailleurs. Si ses textes reflètent sa grande intelligence, et que par conséquent on se doute qu'elle n'est pas le genre de personne à se laisser à ce genre de raccourcis, il est dommage de le mettre pour autant dans ses chansons.

 

Cet album peut donc à la fois être considérer comme une erreur de parcours ou un mal nécessaire, d’autant plus à cause d’un manque de la touche rock qui l’a distingué par le passé. Si je n’aime pas l’album, ca ne change rien de l’estime que j’ai pour la rappeuse, à la technique et au français tellement au dessus du lot qu’elle peut se permettre ce genre d’album.

 

3/10


 
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 12:15

http://images.music-story.com/img/album_K_400/khaled-arman-rubab-raga.jpg

Des artistes afghans, t’en connais beaucoup toi? Alors bien sur, t’as peut être un ami qui fait des bolas et s’est inventé des origines afghanes depuis quelques années en pensant que ca ferait plus cool que marocain. Mais objectivement, la culture afghane contemporaine, tu n’y connais rien, et c’est pas surprenant, Nagui n’y a pas encore organisé de Taratata.

 

Tout ceci étant dit, revenons en à nos moutons afghans. Le garcon dont on parle là est quinquagénaire lorsque parait cet album. Sa réputation n’est alors plus à faire, notamment en Europe (tu crois quand même pas que les salariés smicards de ma médiathèque vont allé jouer les découvreurs de talents sur place non?). Précisons tout de même que son nom n’est pas inconnu dans les milieux s’intéressant au Moyen-Orient et à l’Asie Centrale, pour la radio ca sera pas pour tout de suite.

 

 

Avec un génie non dissimulé, Khaled va nous raconter sur 9 titres la prestance de la musique afghane. Si rien ne nous permet de savoir quel est le message de l’artiste, si seulement il y en a un, on ne peut s’empêcher de penser que les musiciens avaient quelque chose à prouver. Le défi de rendre facilement accessible la tradition perse (en effet, la culture perse ne s'est pas limité aux frontières actuelles de l'Iran) est lancé. Accessible est peut-être un bien grand mot, car tout le monde ne supportera pas les morceaux faisant entre 8 et 14 minutes. Qu’ils passent leurs chemins, car les obstinés ne seront pas déçus du résultat. Khaled Arman est le héraut d’une culture vieille et belle comme le monde. 

 

Si l’objectif était de nous faire intéresser à la culture nationale, alors le résultat mérite bien un 8/10

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Albums non classés
commenter cet article

Archives