Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 13:46
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Pays
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:51

http://pics.ricardostatic.ch/2_691049888_Big/cds/cd-busta-rhymes-back-on-my-b-s-2009-neuwertig.jpg

 

 

Fait le plus notable dans la vie Busta Rhymes entre cet album et le précédent, il annonce s’être convertit à l’Islam. Si à première vue, on en a rien à faire, il faut bien s’apercevoir que la situation n’est pas la même pour les rappeurs américains et ceux français. Si ici il s’agit presque d’une obligation de rappeler qu’on ne mange pas de porcs un vers sur deux (cf La Fouine ou Fababy), ça n’est certainement pas le cas de l’autre côté de l’Atlantique.

 

 

Et est-ce que ca a une influence sur sa musique? Non, Busta Rhymes a gardé sa ligne directrice d’être un gars agressif. Le gros changement est finalement que, en un mot comme en cent, Trevor nous sort un album à gerber. Entre la multiplication de Feats totalement bidons ou l’utilisation abusive d’instruments à la con pour déformer la voix, on voit que le rappeur est tombé bien bas. Pas de flow ou de titres particuliers pour rattraper le tout, l’ensemble est à jeter. On trouve des bonnes phases dans certains titres mais impossible de les écouter en entier quand on a le souvenir d’un album comme Anarchy. Une honte.

Repost 0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 12:29

http://cps-static.rovicorp.com/3/JPG_250/MI0001/661/MI0001661245.jpg?partner=allrovi.com

Sacré rappeur que Joseph Wayne McVey. Typiquement le rappeur dont on dit qu’il a un « vécu ». Orphelin à 6ans, valse entre familles d’adoptions, et beaucoup de délinquance. Z-Ro se lance dans le rap en 1998, et en est déjà à son 10ème album avec I’m Still Livin’.

 

Il aurait bien fait la promotion de l’album, mais était en prison pour possession de drogue. Bref, la complainte de Z-Ro sans ses chansons à une certaine légitimité. De plus, malgré le rythme effréné de ses parutions, le rappeur ne lésine pas sur le travail. En effet, on se distingue ici du rap gangsta basique, même si bien sûr on n’évite pas certains écueils. 

 

Pour peu que vous ne vous attachiez pas aux paroles, impossible à comprendre pour quelqu’un qui n’a pas bac+8 en accent gangsta américain, la musique est bonne malgré quelques dérives commerciales, et le flow est agréable. A noter que ses essais au chant sont par contre plutôt ridicule.

 

6,5/10

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 10:07

http://static.qobuz.com/images/jaquettes/5099/5099751604426_600.jpg

 

Ecoutez ici

 

Saviez-vous que La Oreja de Van Gogh est l’un des groupes espagnols les plus populaires au niveau national? Ecoutez l’album et vous verrez comme le pays va mal. Mais ne tuons pas tout suspens tout de suite, et présentons les compères du vice, ce vice que l’on nomme la mauvaise musique pop commerciale.

 

Leur groupe partait d’une bonne intention puisqu’il s’agissait de jeunes musiciens de rock alternatifs. Mais une femme est venue s’en mêler, et ca a donné de la pop: le péché d’Eve encore et encore. Toujours est-il que la soupe servie par le quintet est d’un navrant pathétique. Par exemple, en 2007 donc après cet album, ils ont remplacé leur chanteuse par une de la nouvelle star locale. Vous voyez la qualité du tout donc. Pour faire une comparaison, il s’agit un peu de leur Superbus à eux. Une honte quoi.

 

http://edgecast.metatube-files.buscafs.com/uploads/videos/image/image_28041_6.jpg

Tout parle en leur défaveur

 

C’est donc armé, car armé est bien le terme vu le danger de l’écoute, d’une basse, d’une guitare, d’une batterie, d’un clavier et d’une « chanteuse » que le groupe vous envoie au plus profond de l’enfer. Le ton mielleux vous fera rendre votre repas en guise d’introduction. Vous vous ouvrirez les veines dès le 3ème titre, et vous militerez pour la réintroduction de la grippe espagnole à la fin de l’album. 


FUYEZ !!!

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Albums non classés
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 10:12

http://d.yimg.com/ec/image/v1/release/32894762;encoding=jpg;size=300;fallback=defaultImage

 

 

7ème album du fringuant Busta Rhymes, on y trouve la même recette que d’habitude. Grosse voix, grosse énergie, gros beats. On notera toutefois une production peut-être encore plus soignée qu’auparavant. 

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 14:52
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Pays
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 14:07

http://nsa32.casimages.com/img/2013/02/03/130203031936540108.jpg

 

Si j’ai bien tout compris à ce que j’ai pu trouver en farfouillant, ce groupe officie depuis au moins une quarantaine d’années à travers le monde, et une trentaine sous la coupole de Peter Gabriel. Il s’agit de 9 musiciens entretenant la musique des nomades soudanais en Egypte.

 

Que l’humeur s’adoucit en écoutant cette musique. Plus de soucis, plus d’amertume ou de tristesse. Vous êtes confiés à des experts. Peut-être aurez-vous l’impression d’avoir déjà entendu la musique proposée, car elle se joue des classiques de musique arabe. Mais l’Egypte et la péninsule arabique sont bien deux entités à part, et vous le ressentirez aussi dans la musique. Les titres s’enchainent avec douceur. Pourtant la voix est brute et la flute agressive. Mais vous vous sentez chez vous, vous retrouvez l’ambiance d’un marché orientale. D’un vrai marché oriental, pas celui de Saint Ouin. Les ethnies se mélangent, les cris sont prégnants, mais pas oppressants. Bien au contraire, ils rythment votre marche et vous orientent. Vous n’êtes pas loin d’avoir atteint le Nirvana, vous êtes biens chez les Musicians of the Nile.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Arab Lounge
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 13:33

http://i263.photobucket.com/albums/ii132/sauceles01/cover-40.jpg

Pour fêter ses 10 ans d’existence, Jazz Liberatorz sort un 3ème album en 2009 avec toujours la même idée d’inviter tout un tas de gens aux compétences plus ou moins reconnues, et surtout plus ou moins avérées.

Le groupe en lui-même est constitué de 3 Djs français qui ont de particulier d’avoir commencé y’a déjà un moment. Même si les Djs, ca n’est pas comme le vin, l’expérience est souvent un élément important.

 

C’est parti pour l’écoute de l’album. Constat rapide, on cherche le jazz. Ils parlent de ce style comme un élément qui au moins les inspire. Bien on a pas la même définition du jazz. Excepté dans quelques intermèdes d’une minute à la limite. Enfin ca parait court tout ca. Quant aux morceaux hip-hop, on trouve de tout, mais pas des masses de qualité. Le beat n’est jamais mauvais, mais rarement transcendant, tandis que le flow posé dessus est relativement classique. Dans l’ensemble la musique manque vraiment de travail. Certes il est facile de juger, mais si vous avez déjà essayer de bidouiller sur des logiciels de musique, vous vous apercevez vite que la production de cet album est très moyenne.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ceux qui font honte aux hip-hop
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 20:02

http://www.atelierdecreationlibertaire.com/alexandre-jacob/wp-content/uploads/amis-dta-femme-lave-toi-la-bouche.jpg

 

Ecouter ici

On reprend les mêmes ingrédients et on recommence. 2 ans après leur premier album, les amis d’ta femme remettent le couvert. Y’a pas à dire, on est pas vraiment surpris par le contenu, mais c’est tant mieux. Se taper des barres en tapant des mains et chantant avec sa musique, c’est l’effet « Lave toi la bouche ». La critique n’a pas besoin d’être étoffé, c’est vraiment comme le premier mais en mieux, surtout par ce que plus drôle.

 

http://www.punk4dummies.com/img/groupes/10.jpg


On notera en particulier la reprise particulière sur « Laisse tomber gros », qui vous rappellera vos soirées avec des Lorrains pure race, ceux dont on comprend rien à ce qu’ils disent.

 

Leur rupture 5 ans plus tard laissera le feu vert à Gad Elmaleh pour s’imposer dans le one man show, qui avait bien compris qu’il n’avait aucune chance tant que restait sur scène ces zigotos.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Les vrais indépendants
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 13:53

http://media.paperblog.fr/i/171/1712082/2007-2009-the-bird-and-the-bee-eponyme-ray-gu-L-2.jpeg

 

 

Voilà un groupe américain qu’à l’écoute vous penseriez encore être des français déguisés sous un bon accent et une volonté de jouer les anglophones. Non, perdu pour cette fois, il s’agit de vrais américains. Maitrisant une bonne palettes d’instruments, le duo nous offre un pop pas des plus originales, mais des plus peaufinés.

 

Si la pop vous rebute depuis quelques années, que la soupe audio qu’on nous sert à la radio, à la télé et dans les films vous agace sévèrement, dîtes-vous que ce groupe n’y participe pas. L’ambiance est simple au possible. Le chant ne présente d’intérêt que la ressemblance trait pour trait avec la voix de Lilly Allen. Mais, en dehors de ça, il s’agit d’un groupe parmi d’autres, qui se contente de ne rater aucune de ses chansons, et ca, c’est déjà beaucoup.

Repost 0
Published by peoplearestrange
commenter cet article

Archives