Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 08:26

http://respecta.net/uploads/posts/2008-11/1225539060_1215165984_4945f7d2f231.jpg

 

En fait, le rap d’Alibi Montana est  ce qu’on appelle, et surtout ce qu’ils appellent, du rap de rue. Mais qu’est-ce que le rap de rue? Comme ils le disent eux-mêmes, pour simplifier, c’est du rap pour les gars dans la rue, qui sont en galère, qui « enculent » tout le monde, aussi gay que ca puisse sonner. Généralement, il s’agit de se vanter de la prison. De se vanter de tous ses crimes. Puis de se plaindre que la justice les discrimine puisqu’elle ose mettre des peines de prison d’au moins un an pour des tentatives de meurtre. Dans l’ensemble, on a le droit a quelques couples sur le racisme étatique, un peu de colonialisme, un peu d’anti-flic, et avant tout, des « nique ta mère » à foison. L’apothéose reste surement la comparaison de la Courneuve au Bronx et aux favelas: MDR comme dirait l’autre.


Mais alors, si le rap manque de fond, peut on s’attendre à un minimum de travail sur la forme. Bien sur que non mon ami, c’est nul d’un bout à l’autre. On pourrait commencer à parler du fait qu’il pompe entièrement un titre de Jay-Z pas très connu sans même l’avouer. Niveau technique, basique au possible. Quelques accélérations par-ci par-là mais rien que ne puisse faire n’importe qui qui s’essaierait à la discipline. 

 

En somme, Alibi Montana est un vrai voleur criminel si il parvient à vous vendre ce disque.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ceux qui font honte aux hip-hop
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 10:28

http://cdn.blogosfere.it/indiemusic/images/cover_lunatico-thumb.jpg

 

Découvert au Sziget festival en 2011, le Gotan Project ne m’avait jusqu’alors jamais intéressé. Tout le monde en parlait, surtout ceux qui aiment bien connaitre une chanson d’un groupe original pour en parler comme si c’était leur unique clic sur mYspace qui avait lancé sa carrière. En plus, je n’arrivais jamais à savoir de quel pays ils venaient réellement. 

 

Mais bon, après avoir été transporté dans une phase telle que je me demande si on avait pas rajouter du ghb dans les quelques litres de bière que j’avais bu ce jour-là, je me sentais bien obligé de dénicher quelques trucs d’eux à la médiathèque. Me voilà donc en possession de Lunatico,  et y’a pas à dire, c’est un groupe de live.

 

Bon, mais parlons du groupe. Tout d’abord ils ne sont ni français, ni suisses, ni argentins, mais les trois. Enfin nous on dira argentin, c’est plus classe. C’est donc ce beau petit monde, avec un tas de beaux petits invités, qui nous produit Lunatico, leur 2ème album, en 2006.

http://fanart.tv/fanart/music/66cc244d-6f96-4668-a6e9-0f9cd5acc940/artistthumb/gotan-project-51084e51db73c.jpg

 

Si le groupe est classé dans l’electro, il faut savoir que les instruments utilisés sont très nombreux, et certains très originaux. Comme les titres d’ailleurs. Tous originaux et titillant la curiosité, mais pas pour autant jouissif. En effet, on a tendance à bailler bien vite sur certains titres, et à chercher une autre activité à faire pendant les autres. Ne médisons pas trop, certaines pistes sont la définition même du conceptuel, et c’est louable.

 

En somme, un album qu’on jugera par ce que l’époque veut que l’on ait un avis à donner à tout, mais à contrecœur. 

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Melting Pot-pourri
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 17:15

http://img11.nnm.ru/c/e/d/9/5/a0597fa7ba32fcadfbdad69baf9.jpg

 

Incubus est toujours plus connut, et ses compositions toujours plus bâclées. Avec un certain sens du lamentable, le chanteur nous délecte d’un chant tirant tout le pathos existant sur une gamme de cordes vocales, à tel point que j’en viens à écrire des phrases insensés. Si la batterie et les interventions du Dj sont salvatrices, le niveau de l’ensemble reste somme toute médiocre.

 

http://userserve-ak.last.fm/serve/_/176114/Incubus.jpg

 

Tout mon respect à ceux qui parviendront au bout de l’album. Je l’ai fait une fois mais n’ait même pas le courage de réitérer l’expérience. La puissance négative de cette musique est sans limite. Ecouter cet album revient à écouter le précédent en pire. Je n’ai pas écouter les autres, mais je devine qu’on pourrait en dire la même chose.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Rock'n'roll n'amasse pas mousse
commenter cet article
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 10:13

http://img5.imagebanana.com/img/efse9d9/front.jpg

 

Cet album de 80 minutes (sans aucun skit) est le 4ème de Trevor. Il n’est pas particulièrement apprécié de la critique mais finit quand même disque de platine. Et pour cause, il symbolise à peu de choses près l’album hip-hop par excellence. 80 minutes de rage, de titres plus tarés les uns que les autres, de samples sortis de nuls part, d’un flow précis s’adaptant à tous les rythmes proposés et imaginables. Là, on est présence du Busta Rhymes.

 

http://www.8notes.com/images/artists/busta.jpg

 

L’écouter à nouveau me procure une passion aussi forte que la première fois, aussi forte qu’à chaque fois à vrai dire. Cette passion s’accumule et se mêle aux souvenirs d’activités menés en même temps que l’écoute de cet enragé. Finalement, le seul défaut qu’on pourrait trouver à Anarchy est qu’une écoute répétée peut vous transformer en une bête ultra-nerveuse. 

On énumérera pas tous les bons titres, car il s’agit grosso modo de la tracKlist complète de l’album.

 


 
Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 09:18

http://csimg.webmarchand.com/srv/FR/29047336688198682/T/340x340/C/FFFFFF/url/mafia-k1-fry-la-cerise-sur.jpg

 

1er album du Mafia K’1 Fry, l’album est, soyons franc dès le départ, réservé aux adeptes du gangsta rap. Pas surprenant au vue de tous les lascars qui composent le collectif, qu’on ne prendra pas la peine d’énumérer vu le grand nombre. 

 

http://userserve-ak.last.fm/serve/500/27855813/Mafia+K1+Fry+++Lancienne.jpg

 

Que dire de cet album? Qu’en penser? Il se soumet à toutes les lacunes auxquelles nous habitue ce style de hip-hop, avec une tendance appuyé à se dire victime de discrimination raciale de la part de la justice, et la chanson suivante dire qu’on a tué tout un tas de gens.

 

Certains rappeurs ont un flow plus agréable, et on peut souligner l’originalité du titre « La Cerise sur le Ghetto » qui à elle seule justifie l’écoute de l’album. 

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ceux qui font honte aux hip-hop
commenter cet article
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 15:51

http://pixhost.me/avaxhome/2008-05-28/folder_062.jpg

 

Le reggae, en voilà un genre musical qui est particulier. Trusté dans son entièreté par le terrible Bob Marley, rares sont ceux qui ont réussit à se faire un nom qui évoquent quelque chose aux néophytes de ce style. Parmi eux, on trouve notamment Winston, connut notamment pour être présent dans tous les festivals Français, sauf ceux où je peux aller évidemment…

 

Sa vie son œuvre? Et bien le monsieur a presque la cinquantaine quand sort l’album critiqué. Il est jamaïquain bien entendu. Cet album est son 4ème, et il le fait en collaboration avec le Français Camille Bazbaz, dont on entend plus trop parler d’ailleurs. 

 


 

 

Si vous lisez cette bonne interview du McAnuff (mais qui date de 2004 donc n‘est plus très pertinente sur sa carrière, puisqu‘il se distingue maintenant tant comme artiste que producteur), vous aurez l’occasion d’avoir un aperçu de la personnalité du bonhomme, aussi sympathique que son visage le laisse apparaitre, et aussi rasta que peut l’être un rasta.

 

Pour ma part, l’album m’a d’abord laissé sceptique. En effet, la combinaison McAnuff avec Bazbaz, type indéfinissable, fait des étincelles. A voir maintenant si on les trouves jolies. La voix de McAnuff comme le talent de Bazbaz ne sont pas remis en question, c’est véritablement le mix des deux qui est difficile à aborder. Cependant, si on adhère au principe, ou si on parvient à faire abstraction du mystère auditif qui entoure une telle fusion, rien est à jeter. La moitié des titres sont respectables, l’autre moitié sont bons, et parmi eux on trouve notamment le génial Reggae On Broadway, titre le plus accessible de l’album. Un véritable hymne au McAnuffisme.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Reggae Mania
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 14:38

 

http://a7.typepad.com/6a013486c982ed970c013486ca0d27970c-320pi

 

Ecoutez ici

 

Voilà un groupe brésilien qui a trusté les charts de world music avec cet album en 1992, puis s’est éteint. Invitant quelques musicians jazzy américains, les percussionnistes, chanteurs et guitaristes brésiliens nous sortent une musique des plus originales. Des plus plaisantes, c’est une autre histoire.

 

http://www.kindgreenbuds.com/gallery/bahia-black-head/bahia-black-head.jpg

D'après google image, il ne s'agit pas que d'un groupe de musique. 

 

A n’en pas douter, la rythmique est toujours impressionnante, et l’apport du jazz américain n’est pas négligeable pour renforcer l’originalité de l’album. Pour autant, ça cafouille, ça tourne en rond, et du coup, ça lasse vitesse grand V. Et pour peu que vous ayez déjà des albums jouant beaucoup sur les rythmes sud-américains, celui-ci est d’autant moins nécessaire.

 

Les titres auraient toutes leurs places pour accompagner un film, mais ne présentent pas d’intérêt suffisant pour s’écouter simplement comme ça. A éviter donc.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Melting Pot-pourri
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 23:52

http://31.img.v4.skyrock.net/7793/26207793/pics/839807629.jpg

 

Lunatic est un des rares groupes de rap français connut du grand public. A tel point que leur 1er album Mauvais Œil est maintenant disque d’or. Et en effet, les deux membres de ce groupe ne sont autres que Ali et Booba.

 

Mais que dites-vous? Vous sentez déjà comme un point d’ironie dans le propos. Vous visez juste. Car en effet, quelle misère que cet album. Un classique que ces titres? Une blague oui! D’une banalité affligeante, dans un mensonge permanent, dans un fantasme abusé de la vie de cité. Non mes bonhommes, les banlieues d’Issy et de Boulogne, c’est pas du niveau des tours des Yvelines ou de Saint-Denis. Mais bon ca vend et ca excite les petites pucelles journalistes bobos (tout ca d’un coup, oui madame!).

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/05/30/e511ddb4-8ab4-11e0-a826-bd5c98389c38.jpg

Issy-les-Moulineaux, ville dont la dureté a visiblement bien traumatisé les 2 compères: baltringues !

 

La critique est finalement vite faite. On pourrait extraire n’importe quelle phase des rappeurs et la décortiquer rapidement pour montrer l’imbécilité du tout. On peut juste souhaiter à ces pseudos artistes de faire un séjour en prison histoire que leurs côtés gangsta gagne en crédibilité. Point de vue technique, ultra basique. Ah on peut aussi noter qu’ils ne se donnent que rarement la peine de faire des rimes, et encore moins des rimes avec un minimum de sens. Mais bon, on s’attendait pas à autre chose.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Ceux qui font honte aux hip-hop
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 11:45

http://3.bp.blogspot.com/-OHLUgOBnP6k/ThVDdxbUu6I/AAAAAAAAHQY/P81L7WmbyGA/s1600/MorningView2.jpg

 

 

Ah Incubus, le groupe pour collégiennes un peu curieuses et qui aimaient bien se démarquer. Dans l’espoir d’être la fille timide et qui a l’air moche mais en fait ne l’est pas qui se ferait séduire par un rebelle mystérieux capable de lire au plus profond de son âme. Bah non ma grosse, t’es moche à l’extérieur et tu présente rien de particulier à l’intérieur, alors le beau gosse il va plutôt essayer de se taper ta copine qui prend soin d’elle et lit autre chose que la presse people. Bref, Incubus est un groupe dont l’audimat de base fait qu’il part avec un sérieux handicap quand on veut l’écouter attentivement.

 

Aussi alternatif qu’il soit, le groupe fondé en 1990 ne met pas tant de temps à percer. Morning View, leur 4ème album, est probablement celui qui consacre le groupe pour de bon. Ca y’est, on ne se débarrassera plus d’eux.

 

http://assets.nydailynews.com/polopoly_fs/1.951959.1318383248!/img/httpImage/image.jpg_gen/derivatives/landscape_635/alg-incubus-jpg.jpg

Un style tout ce qu'il y a de plus naturel

 

 

Le son oscille entre le métal et le rock semi-commercial. La présence d’un Dj aux platines est toujours aussi agréable, en témoigne par exemple ses quelques scratchs sur « Wish you were here » qui apportent une touche d’originalité nécessaire au groupe. Si l’album dans son ensemble est agréable, on a pas l’impression que le groupe se soit foulé plus que de nécessaire. Si ils se disent fans de Metallica, ils n’ont apparemment pas retenus le côté bourreau de travail. L’anecdote dit qu’ils n’ont retenus que 13 titres des 30 qu’ils avaient composés. Mais on se demande si composé est le mot juste pour certaines pistes, tant la banalité du titre est affligeant pour de tels musiciens. Finalement, on retiendra surtout le titre de clôture, « Aqueous Transmission », qui prouve que le groupe en a dans le ventre.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Rock'n'roll n'amasse pas mousse
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 11:00

http://img5.imagebanana.com/img/2hnz17zh/front.jpg

Busta Rhymes, c’est  ce rappeur ultra talentueux que t’entends une fois par décennie lorsqu’il se décide à sortir un hit commercial. Le reste du temps, il bosse dans son coin et sort une dizaine d’albums studios en 16 ans de carrière, sans compter les mixtapes etc évidemment.

 

Commençons par le commencement. Il s’appelle Trevor, vient de Brooklyn et a maintenant la quarantaine. Après avoir collaboré au sein et avec des groupes, il sort un premier album solo en 1996 qui rencontre un certain succès. L’année d’après, il remet ça, et nous, on écoute.

 

http://www4.images.coolspotters.com/photos/209758/busta-rhymes-profile.png

 

 

Si les fans le considèrent comme l’un de ses meilleurs albums, on ne peut avoir une critique dithyrambique sur l’album. En effet, le rappeur parait encore bien rentré dans les cases. Peut-être un peu plus violent que la moyenne et avec des samples un peu plus travaillé, Trevor n’est pas encore le Busta Rhymes qu’on adule.

 

Aucun titre totalement fou, quelques uns tout juste bon, et une grosse majorité de ce qu’on appellera des titres fleuves, c’est-à-dire qu’ils t’emmènent directement à la piste suivante sans que t’en est quelque chose à faire.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article

Archives