Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 12:50

http://4.bp.blogspot.com/_CAmt5iBfKhg/SptT-VqhDwI/AAAAAAAAEzc/aUHao28H4lU/s320/FP.JPG

 

Tu veux un lien vers une musique, vers une vidéo? Bah non, c'est pas possible, puisque ceux qui mettent des vidéos qui atteignent pas 1000 vus les bloquent. Bien joué vraiment, bon c'est pas le seul groupe pour qui je vois ca mais là c'est vraiment pénible, comment peut-on s'intéresser aux musiques méconnues si leurs auteurs mêmes restreignent leurs diffusions !

 

Toujours avide de groupes méconnus pour se la péter sur sa culture, voilà aujourd’hui qu’on s’écoute Usti Baba, un album dont le nom fait vraisemblablement référence à une chanson macédonnienne rom traditionnelle se jouant notamment pendant les mariages. Sans surprise à vrai dire, tant l’album ressemble à une majorité de la production de ces contrées pas si lointaines, mais dont on entend jamais parler.

 

http://boukovo.free.fr/accueil_boukovo/boukovo_r2_c4.jpg


Par ce que la Macédoine, qu’est-ce? Eh bien d’abord, c’est l’ex-république yougoslave de Macédoine. Une phrase comme nom de pays, ca vous place tout de suite le niveau du truc. Par ce qu’à part une salade et une vague histoire concernant un Alexandre plus grand que les autres qui avait un penchant douteux pour le massacre de masse (ah non on appelle ca grand conquérant dans les manuels Français, y’en a certains c’est psychopathes assoiffés de sang et de pouvoir, et d’autres c’est grand conquérant, mais y’a pas vraiment de critères c’est comme ca).

Bon mais maintenant? Bien le pays occupe une grande partie de son temps à prendre la tête à la Grèce pour des revendications historiques, et la Grèce le lui rend bien, avec ce fameux esprit de « qui c ‘est qui avait la plus grosse y’a 2000 ans ». Enfin la différencce c’est que la Macédoine voit vers l’avenir, tandis que la Grèce n’a toujours pas compris que notre génération était plus vénère que reconnaissant pour l’apport du pays à la philosophie, car ca nous intéresse pas tant que ça avec 2 millénaires de recul.


Ca papote ca papote puis y’a un album à décrire. Mais en même temps j’ai rien à dire. Le groupe est introuvable sur internet, et leur musique est très facilement descriptible. C’est exactement comme la musique rom que l’on qualifiera de classique de tous les autres pays d’europe de l’est. Donc c’est sympa, tu prends ton pied en t’imaginant si ca avait été cette musique au lieu d’une autre sur un film de Kusturica, tu tapes d’ailleurs le nom de ce dernier sur Google car son style te fait toujours bien marrer, puis tu passes à autre chose.


Un album très bon dans son ensemble dont aucune chanson ne présente de défauts flagrants, mais qui ne sera apprécié que par celui qui découvre ce genre musical, ou par l’albumolophage (allons y dans le néologisme!) qui veut faire un inventaire exhaustif de tous les albums macédoniens.

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Tziganement vôtre
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 09:16

http://shopbase.finetunes.net/shopserver/BinaryCacheServlet?albumid=1117098199891&datatype=fc300

 

 

Dans la liste des pays aux musiques méconnus, ce sera aujourd’hui la Hongrie. Si beaucoup de protagonistes sont venus et partis de ce groupe depuis sa fondation en 1999, c’est qu’il y est un groupe particulièrement renommé. Voguant sur leur acquis après leur 1er album, les artistes produisent « Can’t Make Me » en 2003, et on doit bien s’avouer quelque peu déçu. Vous l’aurez compris vu la pochette et le titre de l’album, le groupe ne veut obéir à aucune loi, ni aux conservateurs de la musique ni à ceux plus hypes, et, pour le coup, on peut dire que le groupe tient sa parole.

 

http://www.rockpaperscissors.biz/rps-media/Graffiti-Ausschnitt-Klein.jpg

 

Les apports de rap, d’électronique, et des influences qu’on pourrait qualifier d’ottomanes en font un groupe extrêmement ambitieux et agréable, mais la cohésion n’est pas toujours au rendez-vous.

 

Besh o Drom ose, innove, et a le courage de ne pas se cantonner dans une musique tsigane, certes somptueuse, mais réellement surexploitée et trop ancrée dans le passé. C’est sur qu’en écoutant une musique du genre de « Pergeto », on perçoit clairement qu’on a quitté le registre traditionnel, mais c’est bien là l’un des seuls titres plaisants de l’album. Dommage, l’idée est bonne.

 

6/10

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Tziganement vôtre
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 06:02

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51-TMztUwUL._SL500_AA300_.jpg

 

 

En cherchant un peu sur la toile pour voir si il y avait d‘autres critiques sur l‘album, j‘ai pu faire un constat très intéressant. Alors non, je ne suis pas le seul à parler de Bela Lakatos. Le fameux site mondomix en parle également. Et la critique est en fait purement et simplement la traduction française du texte de présentation du disque. Je n’ai pas appliqué la même méthode pour tous les sites avec tous les albums que je possède, mais il semblerait que ce soit une pratique récurrente pour les groupes « world music » et autres qui n’intéressent que peu de monde. Les critiques musicales feraient sans doute mieux de ne pas évoquer de tels albums si c’est pour se contenter d’un copié-collé, mais ça serait trahir la logique capitaliste appliquée aux clics, à savoir le plus de pages consultables en le moins de temps et d’efforts possibles. Où comment privilégier la quantité à la qualité: j’adore! Mais on s’en fiche, si vous êtes là, j’ose espérer que c’est par ce que vous avez compris que ce n’était pas notre cas, alors entrons dans le vif du sujet.

 

 

Groupe formé de 5 musiciens et chanteurs hongrois(es). Les tsiganes nous offrent une musique digne d’Emir Kusturica. A l’instar de l’illustre réalisateur et compositeur, leur musique passe du festif à la mélancolie, de l’espoir des jours meilleurs aux souvenirs des horreurs passées. En effet, tout comme la musique Klezmer, la musique tsigane s’est perdue au fil des persécutions et des exils forcés. Tout comme la musique Klezmer, les jeunes ont décidé de sauver une espèce menacée d’extinction. Revendiquant fièrement leur culture, les Gypsy Youth nous offre une prestation plus qu’honnête.

 

Attention toutefois à ne pas crier trop vite au chef d’œuvre. Il s’agit certes d’un album très sympathique, mais de là à ce qu’ils se voient confier la B.O du prochain Kusturica…

 

 

On aime bien, c’est certain. Et il sera intéressant de suivre l’évolution du groupe. Mais ça reste une interprétation de la musique traditionnelle: aucune composition personnelle. Alors dire que l’album relève du génie serait leur attribué tout le mérite d’une longue tradition musicale.

 

Un disque: -qui plaira aux amoureux de la musique d’Europe de l’est

-qui méritera l’attention des curieux

-qui ne vaudra pas la peine pour les personnes aux goûts plus « communs ».

 

6/10

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Tziganement vôtre
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 23:44

http://s3.amazonaws.com/rpsmedia/Kal_CD_Cover.jpg

 

 

 

 

 

J’ai cherché Kal sur wikipédia, et bien sachez que le groupe n’y figure pas, mais on apprend que Kal est aussi le prénom natal de Superman !

 

Quand on évoque le peuple rom, on parle soit des mecs chelous dans les hauteurs de ta ville que tu vois tellement peu sortir de leur camp que tu te dis qu’en cas d’invasion de la terre par des marmottes géantes, ils s’en apercevraient même pas, soit des gars de l’Est. En l’occurrence, on va parler des gars de l’Est. 

 

Etre un groupe gypsy en serbie n‘est pas aussi simple que dans d‘autres pays. En effet, mettre en avant ses particularités culturelles dans un pays où les revendications ethniques ou religieuses ont déjà fait pas mal de dégâts, c’est plutôt gonflé. Mais Kal s’en moque, le passé étant passé, place au futur. Dans cet esprit, la musique s’inscrit tant dans la Tradition que dans une quête de renouvellement. Ainsi, il est dit sur le Cd que le groupe admire Manu Chao pour sa façon de mêler instruments modernes et inspiration traditionnelle. Seulement, quand vous écoutez l’album Kal, vous vous demandez rapidement pourquoi leurs auteurs auraient qui que ce soit a admiré.


http://www.amb-serbie.fr/download/Location_of_Serbia_in_Europe.png                               Au cas où, voilà une carte vous montrant l'emplacement de la Serbie

Les groupes de musique tziganes abondent à tort et à travers, et rares sont ceux qui peuvent prétendre se démarquer. Au moyen de divers instruments tel que le banghra, le violon, la double basse, la guitare hawaïenne, l’accordéon et autres, Kal nous balance sa vision des choses, et le moins qu’on puisse dire est qu’on en ressort complètement sonné.

Si la musique est belle, elle est de plus enrichie par des influences divers et variées, puisant probablement tant dans le blues que dans le rock.

Kal est un groupe ô combien unique dans un style de musique qui a justement tant besoin de groupes originaux. Mais Kal est aussi un album unique, dont la qualité ne peut finalement n’être mieux résumé que par un coup d’œil sur la pochette. Simple, esthétique, naturelle, tout cela pour être gravé tout en douceur et à jamais dans vos cœurs.

9,5/10


 

 

 

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Tziganement vôtre
commenter cet article

Archives