Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 18:35

http://leesmi.globat.com/images/cd/j/JayZ_Blueprint3_075678958663_1.jpg

 

 

D’après wikipédia, Shawn Corey Carter, alias Jay-z, fait parti des « Noirs américains » (afro américain est apparemment un mot trop subtile pour un wikipédien) les plus riches des Etats-Unis. Je trouve ça plutôt intéressant de faire des -top blindés de thune- suivant la couleur de peau. Ca doit être pour exciter un peu plus le racisme entre toutes les communautés. Au cas où le quotidien serait pas déjà suffisamment difficile comme ca. D’après le même site, il s’agit de son 11ème album classé numéro 1 des ventes dès la 1ère semaine de sa sortie: un record historique tout genre confondu.

 

Le rappeur a désormais clairement choisi son nouveau camp: le commercial et ultra-commercial. Fini le rap purement gangster. On ne met plus de la biatch au second rang, on invite directement les stars les plus sexys de la planète hip-hop. A l’image de ce génialissime « Run This Town » avec Kanye West et Rihanna, qui séduit tant dans sa diversité des voix, sa musique bien inspirée et son rap rythmé à la perfection. Même si Rihanna n’est pas ma tasse de 1664, il faut bien avouer qu’elle ne gâche pas le morceau et le rend même plus original.

 

http://theyellowkid.files.wordpress.com/2010/03/beyonce-jayz-champagne.jpg

Preum's pour bâtir un empire en couple

 

 

 

 

Shawn a donc changé son fusil d’épaule. Dans « D.O.A», il porte notamment son combat contre la marque de champagne Cristal. On a pas tous les mêmes préoccupations. J’aurais bien aimé vous citer Télérama pour rigoler encore un peu, mais l’article, bien qu’un peu court, est pas mal du tout. Comme quoi tout est possible grâce à Jay-z.

 

D’habitude, un tel album ne m’aurait fait ni chaud ni froid, mais de la part d’un artiste qui m’a si souvent déçu, je dois dire que j’adhère! Même si, conformément à ce que j’ai pu lire un peu partout, l’avis général est que la 1ère moitié de l’opus est nettement mieux que la suite, encore que pour ma part je dirais qu’après le 5ème titre on commence déjà à s’ennuyer sévère, on note un progrès énorme.

 

Fini l’époque « caillera » à laquelle succéda l’époque « wannabe caillera » , Jay-z tire définitivement un trait sur son passé. 


Les fans de la 1ère heure se tourneront vers d’autres rappeurs, les gens qui suivent la mode pourront te citer 1 ou 2 titres, voir même te casser méchamment les couilles à les mettre à chaque soirée pour faire semblant qu’ils écoutent du rap. Puis il y aura les curieux, pas forcément membres de l’amicale du rap ou de la musique commerciale, mais qui reconnaitront un album surprenant, dans la droite ligne de l’évolution que Jay-z s’impose depuis ses débuts, et l’aboutissement d’un gros travail de fond comme de forme.

Bim! dissertation en 2 parties: emballer c'est peser.


6.5/10

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by peoplearestrange - dans Fromage RAPé de qualité
commenter cet article

commentaires

Archives