Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 13:58

http://static.qobuz.com/images/jaquettes/4050/4050486034927_600.jpg

 

 

Cassius, ça n’est pas le genre de groupe qui ne vous dit totalement rien. Et pourtant, quand on cherche des informations, on tombe bien plus sur des sites anglophones que francophones. Pour un groupe français, ça fait toujours bizarre. Lors de la parution de cet album en 2002, le groupe est encore considéré comme dans l’électronique, mais manque de visibilité auprès du grand public. La donne ne changera pas beaucoup après cet album puisque son succès est loin d’être évident. 

 

Pour autant, « Au rêve » ne manque pas de potentiel. Mais peut-être est il mal exploité. Par exemple, sur Thrilla en feat avec Ghostface Killah, on a le droit à un bon titre jusqu’à la fin ou le tout dérape de telle manière qu’on pourrait se demander si l’enregistrement n’était pas déjà fini mais que quelqu’un avait oublié d’appuyer sur stop.

http://www.astropolis.org/2011/cache/com_zoo/images/cassius__c_-ro-photo_dc6e0e90c77baacbcd27df4469dc0716.jpg

Photo légerement tendancieuse

 

 

Du côté des « hits » de l’album, les avis peuvent être plus partagés. Ce sont à mon sens les titres les plus pénibles, par exemple « Till We Got You and Me », qui trahit cette inspiration hip-hop des deux auteurs pour devenir une merdouille que ne renierais pas par exemple Antoine Clamaran.


Un album qui décevra donc ceux qui voulaient approfondir la discographie de Cassius, car il ne représente pas leur qualité usuelle de travail à mon sens. Et comme j’ai vu que le site de la BBC pense pareil, c’est vous dire comme j’ai raison.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Archives